24 HEURES DU MANS 1999

LA POLE POSITION - REVUE DE PRESSE

AMAZON

 Par M. Julien le 10 décembre 2016
 
Episode moyen, en deçà des 2 précédents. Des erreurs incroyables sur la configuration du circuit qui correspond plus à celui de 2008 qu'à celui de 1999 (anachronisme au niveau des tribunes, de la descente après la passerelle Dunlop, des stands...même le plan du circuit en 2éme de couverture est faux ; le virage est Porsche indiqué chicane Ford !).Le scénario marque aussi le pas puisque tout est vu à travers le regard d'un journaliste qui apprend son métier et qui multiplie les rencontres avec les pilotes et les acteurs de la course. Bref une déception au regard de la qualité des 2 premiers, espérons que le prochain retrouve l'ancien scénariste...le dessin reste très agréable.
 
Par Mulsanne le 5 janvier 2017
 


L'édition 1999 est indéniablement une des plus palpitantes qui aient eu lieu. La revoir en BD était donc très attendu. Malheureusement, le scénario et parfois les dessins ne sont pas aussi bons que sur l'épopée Lotus ou les autres opus des 24 heures. Dommage, mais j'ai néanmoins revécu à travers cette BD de très souvenirs de quand j'étais spectateur de cette course.
 
MOTORSPORT.COM


 En 1999, Le Mans s'offrait l'un de ses plus beaux plateaux, avec la présence d'Audi, Mercedes, Toyota, BMW, Nissan, Panoz... Une course marquée par les envols des Mercedes pendant les essais et en course. Cette bande-dessinée permet de revivre la folle course, même si les dessins auraient mérité un peu plus de soin.

Planches - Robert paquet / Photo - MotorSport.com 

AUTOMOTIVPRESS
 


Ne vous fiez pas à la couverture de ce troisième opus consacré aux 24 Heures du Mans, dans la collection Plein Gaz chez Glenat. C’est bien Christian Papazoglakis qui en est l’auteur, comme les deux volumes complets 24 Heures du Mans 1964-1967 – Le duel Ferrari-Ford et 24 Heures du Mans 1968-1969 – Rien ne sert de courir… avec Jacky Ickx. Pour le reste de ce troisième volume, c’est un nouveau duo de dessinateurs, Bad et Paquet, qui est à la planche à dessins, pour le meilleur, mais aussi pour le pire, tant certaines scènes ou véhicules sont mal rendues, avec des perspectives gauches ou des personnages difficilement ressemblant. Et c’est bien dommage de rester sur cette impression de déception, concernant les reproductions, car le scénario est pointu et basé sur une solide documentation. LF Bollée le scénariste raconte le souvenir de cette course mémorable qu’il à lui même couverte en tant que journaliste.
 

Dessin - Robert paquet

 

24 HEURES DU MANS 1999


"LE CHOC DES TITANS"
le déroulé du travail
Auteur de l'album et donc dessinateur principal, on m'a tout de même adjoint les services de l'équipe "Plein Gaz" en tant qu'exécutants afin de raccourcir les délais de réalisation. Très souvent, en dédicace, on me demande comment se passe la réalisation d'un album. En voici les coulisses pour celui-ci.
Un "arrêt aux stands" bien utile...


TOUR DE CHAUFFE
BAD  
J'ai réalisé les pages :
3 à 24 / conception - crayonnés - encrage
25 à 39 / conception - crayonnés
J'ai proposé 2 colorisations différentes. Voici la première.
- non retenue -
 


Voici ma couverture :
première version, d'abord validé par M. Mangé, puis, non retenue
- l'éditeur de l'album et donc, le "directeur de course" -
 

deuxième version, retouché par mon coloriste, plus sur "sur les chapeaux de roues", 
contrairement aux effets de vitesse par Tanja 
- non retenue -


Autre proposition de couverture dans sa version maquette.
- non retenue -


LE DEPART

ROBERT PAQUET  
A réalisé les pages :
25 à 39 / encrage de mes crayonnés de planches  
40 à 48 - ses propres planches / conception - crayonnés - encrage
 
Pendant la course, toutes les "Team" des écuries doivent faire vite,
les secondes gagnées sont ultra-précieuses pour les performances...
Robert à juste confondus "mécanique" et "BD".
Il a pris le plus court en copiant mes dessins pour ses planches.
Pas sûr que l'on soit la "Team" de l'année vu le résultat...  


Et quant il ne copie pas mes dessins, mais qu'il les redessine,
là, c'est la "sortie de route"...


...voir, l'accident graphique au "bout de la piste" !



J'ai même essayé de boire comme sa copie de mon personnage... 
je m'en suis foutu partout !


J'espère pour Robert, s'il a le permis, qu'il n'évalue pas les distances
comme il évalue le dessin de portrait...
Gerhard Berger au Mans en 1999 : vu par moi 


Vu par Robert


TANJA CINNA
Je ne sais pas quel type d'écran d'ordinateur utilise Tanja dans son travail,
mais visiblement, il faudrait qu'elle change de "pare-brise".
 
Mes indications sur les codes couleurs : tenues / véhicules...


Le rendu couleur par Tanja...


Ma doc, pour l'aider dans son travail...


Le rendu couleur par Tanja...

  
Ma doc et ma deuxième proposition de colorisation, juste après ma case en n&b,
- non retenue également, mais là, vous commencez à avoir l'habitude -



...et la colorisation finale de l'album par Tanja.

    

Les 24H ambiance PARIS-DAKAR :
à gauche, les cabines en "tentes Bédouines" et à droite, la piste en version "sable".
Oui, c'est vrai, je n'ai pas rajouté les chameaux...
mais je n'arrivais pas à coller les noms des sponsors sur leur dos !

 
CHRISTIAN PAPAZOGLAKIS 
Sa couverture "Leader" pendant la course...
 
 
...mais Google Images qui garde l'avantage dans le dernier virage ! 

 
Photo - Grand Turismo 5
 
 LE DRAPEAU A DAMIER

SEQUENCE N&B
Mon encrage : détails de planches. 

 



 





Au final, lorsque je parcours l'album,
je me sens un peu comme un pilote des 24H la veille du départ ;
j'entre dans mon stand et... horreur !!! Pendant la nuit on m'a piqué mon bolide
pour ne laisser que les...


Heureusement que j'avais un super coach sportif
- le scénariste L.F. BOLLEE -
qui m'a rassuré sur ma participation à la compétition BD :
"...album de très bonne facture !"

Si avec ça on est pas en pôle position...

24 HEURES DU MANS 1999

Planches crayonnées des pages 29 et 30 de l'album
Encrage des planches par Robert Paquet (qui n'a pas respecté mes originaux)